28/09/2018 : Pairi Daizaaaaaaaaaaaaa

Pour la première fois depuis des années, j’ai été dans ma sdb à 7h et il faisait noir (j’ai une fenêtre) ça m’a rappelé quand je bossais et que j’y allais à 6h20, finalement, le bonheur d’avoir été renversée par une voiture et de faire la grasse mat, chaque jour …

Allez, je pars à Pairi Daiza avec un car adapté pour les handicapés, je serai avec un groupe d’hémiplégiques, je me disais en riant que je serais la plus valide mais finalement non : je vais louer une chaise roulante à Pairi Daiza, et eux ont leur propre engin, ils seront plus doués que moi, plus habitués, plus indépendants aussi, galère.

Publicités

26/09/2018 : Adeps et Aquarelle

Ce matin, comme chaque mercredi matin désormais, je suis allée à la gym douce d’Alteo, à l’Adeps de Jambes, « pour valides, invalides et personnes âgées ». C’était super mais keske ce fut dur… Et keske j’ai transpiré. Déjà, j’hésitais entre 1er et 2e étage (y ‘a un ascenseur), puis je me dis « dans ma mémoire c’est le 2e », et je pousse sur 2. Rââââté (super cerveau), en arrivant au 2e j’ai su que c’était au 1er. Ça parait anodin, mais ouvrir la porte de l’ascenseur, ouvrir la porte du couloir coupe feu, sortir, puis refaire deux fois la chose car je m’étais trompée, d’étage, ben, j’avais déjà fait ma kiné…

IMG_4517Après-midi, je vais au cours d’aquarelle organisé par Article 27, dans les locaux de psynergie, tout tout près de chez moi. Certaine que c’est à 13h15, je pars relax, à 12h55, et quand j’arrive tout le monde est déjà là à m’attendre. Rhaaa, l’aquarelle c’est 13h et les jambiens 13h15, super cerveau bis. Je n’étais jamais en retard avant, JAMAIS, je déteste ça. Rhaaaaaaaaa. Le cours fut super et j’ai fait ça, je trouve ça joli …  La formatrice, dont j’oublie tout le temps le nom, que je dois redemander trois fois aux participants (Pascale je crois) a parlé « techniques mixtes », et c’est l’expression qu’utilisait Annick Ranwez quand j’allais au grenier de la Maison de l’Ecologie, le souvenir m’est revenu quand j’ai entendu l’expression. Le hasard fait qu’en revenant de la gym j’ai été abordé par une dame qui se souvenait de moi car on allait ensemble aux cours d’Annick, on a parlé et elle m’a dit avoir eu une maladie de merde, pffff, je ne l’ai pas du tout reconnue, super cerveau ter.

Et une photo de mes trois réalisations : la première (œil de grenouille) au premier atelier sorcier, la seconde (félin et paresseux) au second atelier sorcier et la troisième à l’atelier aquarelle où je vais actuellement.

IMG_4519

 

23/09/2018 : un animaaaaaaaaaaaal, qui aime tout ce qui est maaaaaaaaaaaal (Rapsat)

Je me souviens que bien avant ma seconde vie (je n’avais donc pas l’excuse de la cérébrolésion), une collègue m’avait parlé du boss en me disant « maintenant, il a un coyote dans sa voiture ». Et moi, sans blaguer du tout, j’avais répondu « heeein ? mais comment il a un animal dans sa voiture ». Je pense que j’avais raconté ça dans « les minutes blondes » de mon blog, car ouuuuuiiiiiiiiiiiii, j’ignorais totalement ce qu’était un coyote…

16/09/2018 : mes photos des Wallos

Naaaaaaaaaaan, je n’y suis pas allée, ça va pas la tête ?, mais je suis allée en ville jeudi quand elles étaient en pleine installation, ça m’a rappelé des souvenirs et j’ai pris des photos :

  1. les fuschias rue des Carmes, j’adooore
  2. la bouffe proposée par le saint-Aubain, j’en prenais toujours avant (photo prise à la TV, durant l’émission de la RTBF)
  3. l’Enjambée vue de Namur (oooooooooooooh on voit une mouette !)

15/09/2018 : avant de partir…

Je rassemble mes nouvelles pour un projet que j’ai et j’ai retrouvé ceci que j’avais écrit chais plus quand, mais avant 2014 :

Avant de partir…

 Avant de partir, avant de mourir, moi Ze veux :

Attendre sans plus attendre le tram 33

Bêtifier à en avoir le hoquet

Coucher avec le second venu

Danser sur la pointe d’une étoile

Être moi et l’assumer

Fouetter 50 nuances de Grey

Gargouiller de la mousse de dentifrice

Héler un shar pei qui passe par là

Ingurgiter des manons Léonidas aux noisettes

Jongler avec des balles magiques

Kleptomaner une framboise

Lire l’intégrale de Stephen King

Muser un air de Muse

Nictaloper en compagnie d’une panthère noire

Ouvrir la boîte de Pandore puis la refermer vite fait

Péter des odeurs de barbapapa

Quantifier le bonheur souhaité

Réfléchir sans le faire

Sauter dans des flaques de boue avec des bottes en caoutchouc

Tourner autour du pot à en avoir le vertige

Ubuesquer sur un tableau abstrait couleur coquelicot

Vivre, et ça se passe de détails supplémentaires

Wikipédier mon nom et ne pas m’y trouver

Xylophoner Clair de Lune de Debussy

Yogater et m’assoupir au soleil

Zézayer et en rire aux éclats…

 

Et vous, que rêvez-vous de faire avant de partir ?